English Español français rss
> Accueil > Programme > Administration, politiques publiques, collectivités territoriales

Migration des cyber-espaces vers Linux et logiciels libres

Intervenant(s) :Eugène Ngontang (depuis Yaoundé)
Type d'événement :Visioconférence
Date :Mercredi 8 juillet 2009
Horaire :11h10
Durée :40 minutes
Langue :Français
Lieu :Amphi I - Ireste

Les cybercafés constituent de nos jours une activité assez populaire en Afrique et au Cameroun en particulier avec une prolifération de plus en plus grandissante, du fait de l’importance de l’Internet dans l’acquisition de connaissances et la communication ; et du niveau de vie en Afrique qui ne nous donne pas la possibilité d’avoir pour la plupart une connexion dédiée à Internet. Cependant, l’environnement Windows reste encore celui le plus déployé dans nos entreprises, surtout au niveau client ; et face à la vulnérabilité de ce système aux virus, les gérants de cybercafés qui exercent avant tout une activité commerciale, perdent souvent les clients exigeants , qui refusent de comprendre que le phénomène de virus est presque incontournable et imprévisible, et ne supportent pas la lenteur parfois imposée au système par ces derniers. Connaissant les conditions de vie même de certains propriétaires de cybercafés, on peut comprendre que ce n’est pas facile pour tout le monde de s’octroyer une licence d’antivirus, et que certains doivent recourir à des versions d’essai qu’ils téléchargent, ou alors ,à des versions stables mais dont ils n’ont pas de licence, et par conséquent ne peuvent pas mettre à jour la base de données antivirale, sans quoi l’antivirus perd toute son efficacité devant ces redoutables parasites que sont les virus.

Devant donc cette difficulté, le propriétaire ou gérant du cybercafé ne peut que constater avec détresse, une décroissance exponentielle du taux de sa clientèle, entrainant la chute de son activité.

Linux étant un monde où les antivirus ne se retrouvent pas, ou du moins pas encore, Il serait temps maintenant que ce système conçu à la base pour une utilisation en ligne de commande et donc nécessitant une parfaite maîtrise du DOS ou du SHELL, est déjà pourvu d’une interface graphique facilitant la tâche aux utilisateurs ; de déployer ce système dans les structures où sécurité et robustesse sont requises.

Toutefois, la migration vers Linux et Logiciels Libres n’est pas facilement envisageable dans la majorité des PME de notre communauté, où le personnel a la plupart du temps fait sa formation de base en Informatique sous Windows, et s’est familiarisé avec beaucoup d’applications tournant exclusivement sur Windows.

Bien que des équivalences entre applications Windows et Linux ne cessent de pleuvoir, beaucoup reste encore à faire dans ce sens , surtout pour les entreprises de production. Cependant, les clients de cybercafés achetant le service internet principalement pour une connexion au réseau des réseaux(Internet), afin de se connecter aux serveurs dans le monde, sans avoir besoin d’applications indépendantes particulières, je pense que la migration dans ce secteur est vraiment envisageable et serait d’un grand secours pour les propriétaires . Mais deux problèmes peuvent retenir notre attention :

- Les ressources matérielles dans ces cybercafés qui dépendent en fait des propriétaires , de leur moyens et de leur volonté d’offrir un service de qualité aux clients.
- Les gestionnaires de cybercafés Opensource et gratuits qui joueraient exactement le même rôle que par exemple un Cybercafe Pro, qui est le plus répandu chez nous.

Il est évident que le deuxième problème est le plus urgent et délicat, et surtout qu’il incombe aux membres de la communauté libre que nous sommes. Ainsi j’ai flirté avec quelques gestionnaires Opencesource et j’ai eu un intérêt particulier pour Maelys, une mise à niveau de EasyNet , qui s’avère être le meilleur Opensource et gratuit des gestionnaires de cybercafés, et qui offre bon nombre d’autres fonctionnalités avec surtout la possibilité d’ajouter des extensions ; et c’est là même la source de ma motivation. En effet Maelys par sa possibilité de supporter des extensions, a permis la mise sur pied d’un service très intéressant sur lequel je travaille en ce moment avec des partenaires, et qui retiendrait d’ailleurs l’attention des gérants et propriétaires de cybercafés , qui pourraient par là « upgrader » leur rentabilité. Le service en question s’appelle SMS.DOOMEDO et comme son nom l’indique, est un service de vente de crédits pour sms à pris cadeau, dans les cybercafés en Afrique, et fonctionne au niveau client grâce à une extension du logiciel Maelys client sur les postes client du cybercafé. Ainsi Ma contribution lors de ce grand événement qui nous réunira tous membres du libre, je m’attarderai en profondeur sur la migration des cyberespaces vers Linux, et en particulier en longueur, sur ce service que je viens ici de vous présenter et qui pour moi, constituerait un aspect encourageant pour les propriétaires de cybercafés dans la migration. Ainsi je vous aurai en bref présenté, ma contribution dans le processus de vulgarisation des Logiciels Libres aujourd’hui en Afrique.

Documents joints

Document (PDF - 363.1 ko)