English Español français rss
> Accueil > Programme > Éducation, Éducation populaire

Logiciels Libres utilisables pour enseigner la technologie en collège

Traduction(s) de cet article : Español
Intervenant(s) :Rémi Poissonnier
Type d'événement :Conférence
Niveau :Débutant
Date :Vendredi 10 juillet 2009
Horaire :16h10
Durée :40 minutes
Langue :Français
Lieu :Salle C008 - Ireste

Le conférencier

Rémi Poissonnier est professeur de technologie en collège.

Nouveau programmes et logiciels libres

Préambule :

 La réforme des nouveaux programmes de technologie a largement recours aux Technologies de l’information et de la Communication. La rédaction des textes insiste sur l’acquisition de compétences. Les outils numériques à utiliser ne sont pas indiqués explicitement (logiciels RIP, par exemple). Les logiciels libres sont alors utilisables, dès l’instant où l’on peut évaluer les compétences à acquérir.

État des lieux :

L’enseignement de la technologie est mis en rapport avec le socle commun de compétences. La collecte des compétences peut se faire à l’aide de livret électronique. Un premier outil, même s’il demande une adaptation, peut être Ldc-i. Une autre piste est l’ENT « Promethée », qui propose un livret électronique, dont les compétences du socle commun sont à remplir.

Pour le niveau 6°, l’ensemble des compétences peut être évalué à l’aide des outils de base d’un poste de travail équipé d’une distribution GNU/Linux, si l’on veut à recourir à des outils numériques (appareils photos, scanner, imprimantes) supportées par cette distribution (Il est possible d’insister sur des solutions constructeurs qui sont connus pour leur soutien). La seule compétence à évaluer qui présente une impasse concerne l’utilisation d’une visionneuse 3D.

Pour le niveau 5°, en fonction du produit à étudier, dans la partie analyse, peu de solutions existent. Pour le domaine habitat, « Sweethome-3D », représente une solution à retenir. Pour le domaine ouvrages (ponts, par exemples) les outils types « Bridge Construction Set » sont utilisables sous GNU/Linux, mais ce sont des solutions commerciales en version de démonstration, disponibles sous Linux. Pour ce qui est du domaine Communication et Gestion de l’information les suites bureautiques libres et les navigateurs sont pleinement utilisables. Ce domaine fait explicitement référence à l’utilisation d’un ENT. L’outil « Prométhée » est approprié.

Pour le niveau 4°, le programme s’appuie très largement sur la domotique (pilotage d’éléments de confort par un ordinateur) qui reste un domaine où les solutions libres sont presque inexistantes. Ce domaine reste capté par des société (Legrand, Lego, Jeulin, Fisher Technik, ...). Ce domaine est à explorer.

Pour le niveau 3°, les choix des objets à étudier impliqueront les outils numériques à utiliser. La partie Analyse et Conception nécessitera le recours aux outils numériques déjà utilisés les années précédentes. Le domaine Communication et Gestion de l’information peut être traité à l’aide des outils présents dans les distributions GNU/Linux. Le domaine Réalisation de l’objet technique met en œuvre les outils déjà étudiés les années précédentes. Le recours au dessin et à la fabrication 3D n’est pas indiqué dans les programmes.

L’écriture des nouveaux programmes n’est pas claire en ce qui concerne le domaine de la C.F.A.O. Cet domaine est exploitable avec les outils de type « QCad », et les outils développés par linuxCNC.org si les M.O.C.N utilisées en technologie sont reconnues par « EMC2 » (test que je ferai rapidement....).