English Español français rss
> Accueil > Programme > Éducation, Éducation populaire

Le libre et la solidarité numérique ; le projet Reli@

Intervenant(s) :Geneviève Pouchin
Type d'événement :Conférence
Niveau :Débutant
Date :Jeudi 9 juillet 2009
Horaire :15h20
Durée :20 minutes
Langue :Français
Lieu :Salle D006 - Ireste

Présentatrice

Geneviève Pouchin, présidente d’Apréli@, directrice de l’initiative Reli@

Résumé

Solidarité numérique rime avec lutte contre la fracture numérique, entre le Nord et le Sud, mais aussi au sein du Nord. La fracture numérique a de multiples raisons et dimensions. Elle est à la fois cause et conséquence. En effet, si elle résulte des fractures sociales produites par les inégalités sur les plans économique, politique, social, culturel, entre les hommes et les femmes, les générations, les zones géographiques, en retour elle les aggrave, de par l’omniprésence du numérique dans tous les secteurs de la société, et du rôle majeur qu’il joue.

Dans sa leçon inaugurale au Collège de France, Gérard Berry indiquait que « tout le monde le voit et le dit, notre civilisation est en train de devenir numérique », mais que « les fondements de la locution « monde numérique » restent largement ignorés du public ». Et Il ajoutait que « ce n’est pas étonnant car l’information synthétique est encore pauvre dans ce domaine qui ne repose pas sur des bases enseignées classiquement ».

Fondamentalement, la fracture numérique est économique et culturelle. Il y a le problème de l’accès physique à des matériels et des réseaux (Internet « bien commun universel » à préserver). Mais il y a aussi les logiciels et les ressources. De ce point de vue, les logiciels et ressources libres sont un atout incontournable pour la résorber. Et l’éducation un passage obligé, bien sûr.

Reli@ propose une contribution associative à la problématique de la qualité dans l’éducation de base en Afrique francophone subsaharienne, et concerne plus particulièrement les enseignantes, dont la présence et la qualification sont nécessaires pour attirer et retenir les filles à l’école, le niveau d’éducation des filles étant lui-même un facteur essentiel de développement.

Il vise le renforcement de la qualité professionnelle des institutrices en mettant à profit la puissance de diffusion et la souplesse des contenus numériques.

Il concerne le niveau CM, niveau où s’accroît la fuite des élèves, en raison de la qualité insuffisante de l’enseignement dispensé.

Pour en savoir plus, lisez cette présentation plus complète .

Liens généraux

- « Solidarité numérique avec des logiciels et des ressources libres », Jean-Pierre Archambault

Liens spécifiques

- Le projet Reli@ (« Ressources en ligne pour institutrices africaines ») et les +Ressources Éducatives Libres en Afrique ;
- Nouvelles ...
- ... de février à Dakar ;
- Séminaire de formation au TNI Interwrite à Dakar ;
- atelier RELI@ à Dakar : Appel de DAKAR pour la production panafricaine de ressources pédagogiques numériques libres ...
-  ... présenté par l’ADEA à l’Université numérique du FSN
- Projet RELIA rendu public par une dépêche AEF ;
- projet Relia présenté à l’OIF.


Cette présentation fait partie de la « journée » du pôle de compétences logiciels libres du SCEREN .

Documents joints

Document (opendocument text - 29 ko)