English Español français rss
> Accueil > Programme > Éducation, Éducation populaire

CaRMetal, logiciel libre de géométrie dynamique

Traduction(s) de cet article : English
Intervenant(s) :Monique Gironce
Type d'événement :Conférence
Niveau :Débutant
Date :Vendredi 10 juillet 2009
Horaire :14h00
Durée :40 minutes
Langue :Français
Lieu :Salle E104 - Ireste

C.a.R. est un logiciel de géométrie dynamique développé par René Grothmann depuis 1989.

Professeur de mathématiques à l’université catholique d’Eichstätt (Allemagne), René Grothmann a construit pour C.a.R. des algorithmes puissants et fiables pour gérer les objets et les relations géométriques, ce qui permet à son logiciel d’élaborer des constructions géométriques très complexes.

En février 2006, Eric Hakenholz, regrettant que ce superbe travail soit accompagné d’une interface un peu austère a repris les sources de C.a.R. (sous licence GNU-GPL) pour programmer CaRMetal (http://db-maths.nuxit.net/CaRMetal/... ).

À côté des fonctionnalités du logiciel d’origine, on en trouve beaucoup de nouvelles et, du point de vue de l’interface graphique, CaRMetal propose une approche très différente basée sur la notion de manipulation directe. Ainsi, on utilise, plutôt que des menus déroulants ou des boîtes de dialogue à effet bloquant, des outils organisés en palette et des inspecteurs d’objets.

Autre point fort du logiciel : un outil de macro-construction à la fois simple d’utilisation et particulièrement puissant, ces macros pouvant ensuite être enregistrées en bibliothèques, et gérées de manière très ergonomique, comme les marque-pages de Firefox par exemple ! Ainsi qu’un site riche en nombreux exemples et tutoriels sous forme de petits films : la prise en main se fait rapidement et agréablement.
"Simple things should be simple, complex things should be possible" (Alan Kay)

C’est dans cet esprit qu’Eric a essayé de programmer CaRMetal. Ce qui donne, dès la première utilisation, un logiciel particulièrement intuitif : les élèves sont conquis.

Et au final CaRMetal convient tout aussi bien :

  • aux jeunes élèves du collège (c’est probablement à eux que C.a.R était initialement destiné) et à leurs enseignants évidemment ;
  • aux élèves du primaire (à condition de les faire travailler en mode restreint) ;
  • aux lycéens, aux étudiants et aux chercheurs du supérieur : voir, pour les curieux, les récents travaux d’Yves Martin sur les géométries non euclidiennes et les géométries finies (http://www.reunion.iufm.fr/Dep/math... par exemple).